Ma Fanfiction

Aller en bas

Ma Fanfiction

Message par Snow-Mask le Mer 7 Avr - 19:55

Chapitre 1:
L'Aube


L'Aube est considéré comme étant la genèse du Monde dans lequel nous vivons aujourd'hui.
Nous devons donc contempler cette lumière comme le premier jour où elle est apparu.

Hector, L'Ange de Loyauté


Cette Aube là, elle ne marquait point la Génèse pour le petit village des Dandylions, mais plutôt
une apocalypse. Ce village si envoutant pour cette architecture unique: le toit des maisons étaient
en fleur, la base même des maisons étaient construites à partir de feuillage reflétant la fraicheur de
ce village. Et pour couronner le tout, on pouvait apercevoir un "Manoir" qui est totalement différent
des autres maisons.Il a été construit avec des milliards de pétales de fleurs, avec un toit en herbe.
Chaque pétales de fleurs étaient soudés les unes avec les autres grâce à une substance que seul
les vers aiguillons peuvent produire, une substance qui serait capable de souder n'importe quoi.
Bref, ce village où reignait joie et prospérité appartient dorénavant au passé. L'aube,émissaire du
désespoir, plane sur le village des Dandylions.
-Capitaine Matsuda, nous n'avons trouver aucune des trois cobayes enfuis. Dois-je faire
deployer les hommes pour fouiller le village? Demanda un des éclaireurs qui venaient de sortir
du village.
Le Capitaine Matsuda regarda l'éclaireur avec mépris. Matsuda était assez grand de taille, il portait
une armure où nous pouvons apercevoir ces muscles effrayants. Autre élément qui frappait à l'œil,
c'est son gros nez en bois qui rendait laid son visage pâle.
-Puisque les éclaireurs ne font pas correctement leur travaille de nos jours, je vais le faire à leur place.
Mais sachez, recrut Tsuko que cela sera mentionner dans votre dossier.
Matsuda afficha un rictus, on aurait dis qu'il attendait ce moment depuis longtemps. On pouvait voir
dans ces yeux flamboyants, qu'il a une envie qui lui rester depuis quelque temps, et que depuis, cette
envie le ronge et va même devenir une obsession. Cette envie belliqueuse qu'il convoite tant.
-Village Dandylion! Me voila! J'arrive! Hurla le Capitaine impatient d'assouvir cette envie obsessionnelle
de voir le sang giclé dans tout les sens, entendre le cris d'horreurs des habitants.
Et c'est bien pour cela que l'armée des sept monarques ont engagez Matsuda. Pour son esprit plus
animale que humain.
-Tu n'iras nulle part, Matsuda! C'est moi que tu veus. Laisse ces habitants en paix!
Le Capitaine afficha un sourire, un sourire de plaisir, de soif.
-Tu t'es enfin décidé à te montrer, Cobaye n°699 plus communément appelé Mako!
Mako se tenait devant le Capitaine avec un courage qui pouvait se lire dans ces yeux d'un bleu éclatant,
plus profond que la mer. Le Capitaine impressionné, sors son sabre de son fourreau.
-Cobaye n°699, tu vas mourir sur le champs!
L'aube est maintenant éclatant, éclairant les yeux de Mako de sa puissante lumière, Mako dégaine son arme.
Le Capitaine s'arrêta net, son visage s'assombrit tout d'un coup, il avait l'air effrayé, apeuré!
-Où t'es tu procurer cette arme!
Sa crainte reposait donc sur l'arme de Mako. Un sabre pointu mais qui certes n'était pas totalement banal.
Puisque cette arme a été forgé de pierre précieuse, ou plus précisément de saphir. Comment une telle arme peut
résister à un sabre solide comme celui de Matsuda, qui connu bon nombre de fois la victoire, et bon nombre de fois maculé
de sang.Néanmoins, cela continuer toujours a effrayer le capitaine qui perd petit a petit confiance en lui!
-Où as-tu volé cette Stoneblade!? Hurla le Capitaine.
Le visage de Mako était inexpressif, il n'était pas prêt de délivrer des informations à Matsuda. Cette arme fait de saphire
qu'on appelle Stoneblade, était magnifique, elle brillait a la lumière de l'aube. Ces reflets bleus faisait rêver, elles étaient
de la même couleur que les yeux éclatantes de Mako.
D'un coup le Capitaine tomba dans une hystérie sans précédente, il fonça sur son ennemi. Et à ce moment précis, les deux lames se rencontrèrent. Néanmoins le visage de Mako restait toujours inexpressif, il regarda son adversaire. Il contempla ses yeux si luisant, on aurait dit que le Capitaine Matusda avait perdu la raison!
-Sale ordure! Je vais te tailler en pièce et ainsi finir le boulot des scientifiques, lança Matsuda.
Tout d'un coup, dans un éclatement d'étincelle, on pouvait admiré encore cette aube magnifique. Cette aube apocalyptique.
Matsuda afficha un sourire, un sourire de satisfaction qui toucherait plus le sadisme. Devant ses fidèles soldats horrifiés,
le capitaine avait une entaille qu'on pouvait apercevoir sur son torse. Le sang coulait comme une fontaine, dans une hémorragie qui pourrait lui coûter la vie, il dit ces derniers mots:
"Ô merci mon dieu, ce que cela peut faire du bien de sentir ce liquide quitter mon corps tel mon âme bientôt évaporé!"
Mako observa l'homme mort, puis il contempla ses mains qui saignait:
-Merde! Je crois bien que Iyori-Sodo y est allé un peu fort...
Le Garçon afficha un regard perçant aux autres soldats, puis il s'avança et il dit:
-Je crois bien que j'ai fait le plus dur, le reste sera presque un jeu d'enfant!
avatar
Snow-Mask

Messages : 150
Date d'inscription : 26/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum